Pompes à eau d'élevage : Ocene garantit une continuité de service

Comme beaucoup entreprises confrontées à un marché concurrentiel et très évolutif, Ocène a du faire preuve d’imagination. Comment cet industriel breton du traitement de l’eau en élevage, a-t-il envisagé l’innovation ? En assortissant à ses pompes à eau une garantie de service continu

Eau de qualité pour l'élevage
Eau de qualité pour l'élevage

Savoir innover à 40 ans!

Il a fallu bousculer le modèle d’origine, basé sur la vente d’équipements de traitement de l’eau et de produits consommables. Ocene, créé par le père de l’actuel Pdg, Jean-Philippe Crocq, vient de souffler ses quarante bougies. Avec des crises à répétition en élevage, il devenait indispensable de faire évoluer le modèle économique. Marge qui se dégrade, concurrents sur les dents…

L’idée lumineuse est venue de là où on ne l’attendait pas ! « Nous avions un service après-vente, davantage perçu en interne comme une source d’embêtement que comme un avantage concurrentiel. On a renversé les choses et proposé à nos clients, en plus de l’achat de la pompe, un contrat leur garantissant une continuité de service ». En clair, un éléveur sous contrat, dont l’équipement tombe en panne, a la garanti de se voir prêter une pompe de remplacement pendant toute la durée de réparation de son matériel. Une sécurité importante, tant l’eau dans les élevages, est une donnée essentielle. Et qui plus est, quand l’éleveur a un traitement à y incorporer.

 Passer de la vente de produit au service

Ocène est donc passé du « produit » au « service ». Aujourd’hui, l’éleveur n’achète pas juste l’équipement, mais un service de qualité de l’eau. « Désormais, nous vendons de la performance à nos clients ». Jean-Phillipe Crocq reste pragmatique. « Se mettre à travailler différemment n’a pas toujours été facile à faire accepter aux éleveurs, dans les premiers temps ». Coté management, il a fallu aussi apprendre à travailler différemment. Les commerciaux, habitués à vendre des pompes, on du changer pour vendre également du service.

« Comme les résultats sont au rendez-vous, avec 300 éleveurs en contrat, nous avons pu capitaliser sur du positif pour que l’équipe adopte ce nouveau modèle ». Un modèle qui prend une ampleur conséquente, puisque dans un an, 80% de la gamme Ocène sera disponible en location.

Vos contenus toujours à jour !

Contactez-nous