Job-dating au Space : la bonne idée de l'Apecita

L’agriculture recrute et les employeurs peinent à trouver chaussures à leurs pieds. Comment se faire connaitre ? L’APECITA a trouvé la formule, en organisant lors du Space, à la mi-septembre, des séquences de job-dating très courues. Plus de 300 candidats se sont pressés sur un stand toujours plein. Et plein d’énergie ! A la grande satisfaction des employeurs qui ont apprécié le contact direct et la motivation réelle des candidats. Le job-dating une très bonne idée ?

 

En agriculture, comme dans les filières agro-alimentaires, les secteurs qui embauchent sont très divers. De la production à la maintenance, en passant par les énergies durables ou le commercial, les entreprises offrent des postes multiples. Mais une mauvaise image de marque fait souffrir ces secteurs, qui peinent parfois à trouver des candidats. Le job dating organisé par l’Apecita, a su dynamisé les échanges et créé les liens nécessaires.

Une meilleure image du monde agricole

Cerise sur le gâteau : ce type de manifestation donne à voir une image renouvelée de ces secteurs mal connus. La présence sur le stand d’entreprises nombreuses, requalifie aux yeux des visiteurs, cet univers professionnel : emploi, diversité, expansion…

En effet, l’agriculture reprend des couleurs et le recrutement s’en ressent. Mais qui, dans le grand public, le sait ? Sous-informés sur l’agriculture, qu’ils ne connaissent que par des aspects de crise (économique, sociale, sanitaire), les français n’ont pas le réflexe « emploi » à l’égard de ce milieu. Ils ne s’y intéressent que lorsqu’un doute les prend sur le contenu de leur assiette ou quand les journalistes se font l’écho des agitations vegan.

Un stand toujours plein !

 Grâce à un travail de longue haleine et de réseau, l’Apecita a su transformé le job dating en double opération :  recrutement et image positive. Avec plus de 200 postes à pourvoir, 37 entreprises présentes et 330 entretiens réalisés, le stand a vécu a plein régime ! Annie Gestion, responsable de l’antenne Bretagne Apecita, se félicite de cette dynamique. C’est aussi parce que les participants avaient des profils solides, que l’évènement a bien fonctionné. « Les jeunes qui se présentent sont motivés, ils n’ont pas choisi ce secteur par défaut, comme ça pouvait être le cas il y a quelques années. Le niveau de formation augmente, les candidats ont des profils plus techniques, plus spécialisés, ce qui convient bien sûr davantage aux employeurs ».

Des guides pour informer les jeunes

Autre appui à l’emploi : la communication par des guides rigoureusement renseignés. Pour les jeunes qui s’intéressent aux métiers de l’agriculture, viticulture, horticulture, mais aussi de la forêt, de l’environnement et du développement local, l’Apecita proposait sur le stand trois guides récemment édités :

  • Guidagri : pour tout savoir sur les formations diplomantes, qualifiantes, leur localisation, contenu et financement, 172 pages
  • Les tendances de l’emploi par domaine d’activité: agrofourniture, agroalimentaire, filière équine, développement rural, environnement, foret, grandes cultures, horticulture, paysage, productions animales, vignes et vin, 48 pages
  • L’emploi dans le machinisme agricole: métiers, recrutements, formations, numérique, technologies de pointe, nouveautés, perspectives, recruteurs, conseils aux candidats, 24 pages

A retrouver en édition papier ou digital, sur le site de l’Apecita ou auprès des délégations régionales.

Vos contenus toujours à jour !

Contactez-nous